•  

    DIRE NON A LINKY

    EDF ou « BIG BROTHER » ?

    Il faut savoir quelques petites choses sur « Linky » plus machiavélique qu'intelligent:

    - Un espion invisible…

    - Un transmetteur d’ondes potentiellement cancérogène…

    - Des risques énormes pour nos appareils (télévision, ordinateurs, fours etc…)

    - Des coupures de vos ballons d’eau chaude, de vos radiateurs électriques au gré des  désirs (ou besoins) d’EDF.

    - Des risques d’incendie couvert ni par vos assurances, ni par EDF ?

    - Des cambriolages facilités par les petits génies en informatique, qui peuvent savoir en quelques minutes si vous êtes là ou non.

     

    Ce ne sont que quelques « points », la liste est bien plus longue.     

    http://www.santepublique-editions.fr/comment-refuser-le-compteur-linky-chez-vous.html

     

    Télécharger « flyer-pourquoi-dire-non-au-compteur-linky.pdf »

    A bientôt....

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • Légèreté et transparence!

    A bientôt....

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    1 commentaire
  • Expos

    Groupe des peintres de Mortain

    Cette année, le groupe des peintres de Mortain, fait deux expositions dans la Manche, la première à Saint Hilaire du Harcouët et l’autre à Saint Jean le Thomas.

    Treize peintres dont 3 nouveaux et deux sculpteurs exposent leurs oeuvres à l'occasion de ces deux expositions. Les peintres sont : François Aussant, Pierre Boulé, Alain Delteil, André Geay, Latifa Kalfaoui, Nicole Lerdou, Roselyne de Milly, Jean-Jacques Rollini, Jean-Claude Yver, Yves-Marie Jouault, Françoise Anne Giffard, Olivier Thomasun, Maryvonne Le Du et les sculpteurs Éric Mortain et Pierre Boullé (ce dernier est également peintre).

    Dans des styles très différents, de la traditionnelle aquarelle de paysages Normands, des huiles de paysages ou ambiance « Jazz », ou de l’abstrait, de la peinture « chinoise » (encre et aquarelle sur papier de riz), de l’acrylique, du pastel ou du collage, il y en a pour tous les goûts.

    ST HILAIRE DU HARCOUËT du 22 au 29 mai à l’Espace St Hilaire rue de Paris.

    St JEAN LE THOMAS du 12 au 19 juin à la salle Jacques Auriac.    

    Groupe des peintres de Mortain

     

    Groupe des peintres de Mortain

     

    Groupe des peintres de Mortain

     

    Groupe des peintres de Mortain

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    2 commentaires
  •  

    Dans la rosée du matin, je me promène sur la pelouse à la recherche de limaces, araignées ou insectes, la sieste est meilleure le ventre plein.

      Sur la pelouse dans la rosée...

    L’orvet est un auxiliaire du jardinier, prédateur de chenilles, d’escargots, de limaces, de larves de différentes espèces, et malheureusement, de lombrics, de vers de terre, de cloportes et d’araignées, qui sont aussi utiles au potager.

    L’orvet n’est pas un serpent, contrairement à ce que l’on pourrait croire, mais un lézard, qui ne possède pas de pattes. Il est assez répandu dans les pays européens. Son corps peut atteindre les 50 cm et est recouvert de petites écailles grises-brunes.

    Pour plus de détail, suivre le lien ci-dessous: 

    http://www.nbcorp.be/fiches-techniques/biodiversite/les-animaux/article/orvet

    Sur la pelouse dans la rosée...

    Sur la pelouse dans la rosée...

     

    Sur la pelouse dans la rosée...

     

    Sur la pelouse dans la rosée...

    Et après la séance de pose, il est parti se mettre au travail dans le jardin,  ou il fera 5 ou 6 petits comme l’an passé, bien caché sous des planches.

    A bientôt....

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    2 commentaires
  • Sur l’Eure ou l’Iton à Louviers nagent 2 cygnes.

    La danse des cygnes

     

    La danse des cygnes

    A notre approche, la danse débute !

      La danse des cygnes

     

    La danse des cygnes

    La danse des cygnes

     

    La danse des cygnes

     

    La danse des cygnes

     

    La danse des cygnes

    Et tout se calme….

     

    La danse des cygnes

    A bientôt...….

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    2 commentaires
  •  

     Une cane et ses onze petits sur une mare à Claville dans l'Eure.

     

     

     

    Stop, pas de photos….

    Demi-tour,

     

    Restons groupés


     

    Bien, exercice réussi et maintenant, droit devant….

     

    Des canards sur l’Iton à Evreux…

     

    A bientôt mes petits canards….

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    2 commentaires
  •  

    CIGALES

    Club d’Investisseurs pour une Gestion Alternative et Locale de l’Epargne Solidaire

    Les « Clubs » ne sont pas des associations, ils sont enregistrés au centre des impôts.

     

     Les « Cigales », ce sont des clubs qui regroupent de 5 personnes minimum à 20 personnes au maximum. C’est un système d’épargne solidaire, des investisseurs qui se regroupent pour aider à financer un projet. » Le principe des clubs Cigales est simple. Les membres examinent les projets qu’on leur soumet et décident ou non de le soutenir financièrement. « Chacun des membres participe à la hauteur qu’il souhaite. L’investissement minimum mensuel est de 5 €. Ça peut monter jusqu’à 20 €, avec possibilité de versements ponctuels. Chiffres variables d’une «  cigales  » à l’autre.

     

    L’intérêt, chez les Cigaliers, c’est que la recherche de profit n’est pas l’objectif. « Le but c’est d’aider quelqu’un à monter son projet et à l’installer durablement », Ainsi, l’investissement des « Cigaliers » est assorti d’intérêts de 0 à 1 %. Pour les membres, ce sont des prêts de petites sommes,. Et si le projet qu’ils soutiennent ne fonctionne pas, les investissements sont tous simplement perdus, plus de 80% de réussite.

     

    Les prêts sont faits sur 5 ans, avec des modalités de remboursement définies d’un commun accord entre la « cigales »  et l’entreprise. Les sommes prêtées sont de l’ordre de 2000 à 4000 euros, Pour certains gros projets, plusieurs Cigales peuvent se regrouper

     

    En faisant appel à un club Cigales, le porteur de projet ne reçoit  pas qu’un soutien financier. « Chaque investisseur que nous soutenons est encadré par un parrain ou une marraine,. Il ne s’agit pas de lui imposer quoi que ce soit. C’est une démarche d’accompagnement. »

     

    Quant au porteur de projet, les fonds recueillis par le club Cigales lui permettent de présenter un dossier solide aux banques pour pouvoir financer son projet. Il ne me reste plus qu’à rembourser les investissements consentis par le club Cigales.

    CIGALES


    Toutes les infos

    http://cigales.asso.fr/

    Pour vous divertir

    Télécharger « Bon de commande Fricsol.pdf »

    Télécharger « Fiche_FRICSOL_LYCEE_V2013_0.pdf »

    A bientôt...

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • Ce matin, l’hiver est arrivé ! Quelques centimètres de neige, pas de quoi perturber la circulation, juste suffisant pour que les insectes se cachent, laissant les mésanges sans nourriture.

    Mésanges

     

    Mésanges

     

    Mésanges

     

    Mésanges

     

    Mésanges

     

    Mésanges

     

    Mésanges

     

    Chacun attend son tour, parfois les pattes dans la neige….

    Mésanges

     

     

     

    Mésanges

    D’autres sont plus impatients et le montre ….

    Mésanges

    Mais à la fin, c’est le partage qui gagne…. Les hommes feraient bien de prendre modèle !!!!

    A bientôt....

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    2 commentaires
  •  

    Que 2016 apporte bonheur, prospérité, sagesse et fraternité.

    Bonne et heureuse année 2016!

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    5 commentaires
  • Pourquoi aller voter ?

    Une petite règle de calcul : une commune de 100 électeurs avec une participation de 50%

    Le Fascisme National a 25 voix  donc 50% des votants il est élu !

    La même commune avec une participation de 100%

    Le Fascisme National a 25 voix donc 25% il n’est pas élu !

     

    Abstentionnistes,  à vous de voir, si vous n’allez pas voter, vous faite le jeu des racistes et xénophobes ! En ne votant pas, vous participez de façon active à la montée du Fascisme National au même titre que celui qui vote pour eux.  Votre responsabilité sera entière, fermer les yeux n’évite pas la catastrophe.

    Cher abstentionniste,  le seul avantage que vous trouverez avec eux, c’est qu’ils ne vous demanderont plus de voter, la liberté, l’égalité et la fraternité, ils ne connaissent pas, avec eux, vous êtes pour où en prison pour vos opinions !

    C’est pourquoi il faut aller voter, vous pouvez même voter pour eux si vous le désirez, là au moins les choses seront claires.

     

    Un abstentionniste est un votant Fascisme National en puissance.

     

    Un petit rappel d’histoire, chez nos voisins de l’Est, en 1933, un certain Adolf est arrivé au pouvoir par les urnes, car des gens « bien pensants » ont cru qu’en mettant les autres « races » dehors les choses iraient beaucoup mieux, je vous laisse à vos responsabilités…   

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    3 commentaires
  •  

    Il faut que le peuple se prenne par la main, et ne pas écouter « les républicains » extrémistes qui n’ont que les élections en tête, surtout aucune décence et aucun respect pour les morts des attentats. Ils en oublient l’UNITE NATIONALE, pour ne regarder la paille dans l’œil du Président (et je ne suis pas d’accord avec lui sur bien des points), sans voir la POUTRE qu’ils ont dans le leur. En 10 ans, ils ont tout cassé, et maintenant s’étonnent que la nouvelle majorité n’ait pas réparé leurs conneries. ???

    Mettez le son!

     Pour un peu de douceur dans un monde de brutes, cliquez sur le lien suivant :

    https://www.youtube.com/embed/qsAqjxx2oDE?feature=player_detailpage%22 frameborder=%220%22 allowfullscreen

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    4 commentaires
  • Mon cher Daech,

     

    J'ai bien lu ton communiqué de presse victorieux. Comme on l'imagine, tu dois être heureux du succès de tes attaques menées vendredi soir à Paris. Massacrer des civils innocents qui ne demandaient qu'à jouir d'un bon match de foot, d'un concert de métal ou tout simplement d'un petit restau entre potes, ça défoule, pas vrai ? Alors certes, ça ne te change pas beaucoup des milliers d'exactions commises quotidiennement, depuis des années, en Irak et en Syrie. Mais en bonne multinationale des lâches et des peine-à-jouir que tu es, il te fallait t'imposer sur le marché occidental. Ce que tu as fait, dès janvier, avec l'attentat de Charlie Hebdo et de l'Hyper Cacher. Toutes mes félicitations : grâce à tes happenings sordides et sanglants, la marque Daech est plus forte que jamais. Elle a même effacé jusqu'au souvenir d'Al-Qaeda qui, à côté de toi, semble désormais presque raisonnable.

     

    Donc, tu as tué. Oh bien sûr, pas par goût du sang et de la violence, mais au nom «d'Allah le Très Miséricordieux». Moi qui croyais que la «miséricorde» suppose la bonté et l'indulgence envers les autres, je ferais mieux de jeter mon dictionnaire. Et de m'acheter une Kalachnikov et des grenades, pour m'en aller distribuer à mon tour amour et compassion partout où vous vous trouvez. Avant de laisser, sur vos corps enfin bénis, la photo de ma cousine Madeleine, que votre miséricorde a lâchement assassinée vendredi au Bataclan.

     

    L'eussiez-vous connue, que vous l'auriez détestée immédiatement. C'était une femme libre et heureuse, pleine de cette lumière intérieure qui vous manque tant. Horreur suprême, c'était aussi une intellectuelle, qui aimait son métier de prof de lettres en collège. Car oui, chez nous, les femmes ont non seulement le droit d'être éduquées, mais aussi d'enseigner. Tout comme elles ont le droit d'aller où bon leur semble, d'écouter de la musique, de boire de l'alcool et d'aimer qui elles veulent. Sans burqa, ni violence. Bref, de jouir de cette liberté qui vous fait tant horreur. Et dont Paris, «la capitale des abominations et de la perversion», dis-tu, s'est fait depuis longtemps la représentante.

     

    Oui, chers sœurs et frères, n'en doutons pas : l'abomination et la perversion n'est pas à chercher dans le massacre d'innocents par des fanatiques surarmés, qui travestissent le Coran en un manuel du parfait petit terroriste, mais dans cette vie païenne, faite de plaisirs et de joie. Cette «fête de la perversité» qui réunit, de semaine en semaine, des milliers «d'idolâtres» ; lesquels, au lieu d'adorer la Mort comme vous le faites en «(divorçant) de la vie d'ici-bas», préfèrent se rassembler pour communier ensemble, dans un instant de partage et d'adoration de l'existence.

     

    À ce titre, mon petit, ridicule, mesquin Daech, je te dois un aveu : moi aussi, je suis un pervers et un idolâtre. J'aime la vie, le métal, les restaus et, parfois même, regarder un match de foot. Mea culpa, mea maxima culpa. Je suis un Croisé, comme tu dis. Un Croisé de la liberté, de l'amour et de la convivialité ; à la différence, cependant, que contrairement à toi, j'ai évolué depuis le Moyen Âge. Ma religion n'est pas faite de fer et de sang, comme la tienne, mais de chair et d'espoir. Aussi, si tu veux un bon conseil, mon cher Daech, dépêche-toi : car l'Histoire est sur tes talons, et déjà les Lumières que tu veux éteindre menacent ton califat d'un autre âge.

     

    «Allah est le plus grand», écris-tu. «Or c'est à Allah qu'est la puissance ainsi qu'à Son messager et aux croyants. Mais les hypocrites ne le savent pas» (sourate 63, verset 8). Sur ce point, je ne peux que te donner raison. Qu'on l'appelle Dieu, Yahvé ou Allah, le Tout-puissant n'a guère besoin que l'on tue en son nom, ni que l'on pervertisse Ses lois. Alors, pourquoi continuer à tuer ? Ton Seigneur est-il si faible, dans ton esprit, qu'il ne puisse agir de lui-même ? Je ne peux le croire. Ce que je crois, en revanche, c'est que tu t'arranges bien de Son silence. Qu'en tuant au nom de ce même islam et des musulmans que tu prétends défendre, tout en les assassinant, c'est la Création divine que tu détruis. Ce qui fait de toi un impie, un pécheur, encore plus coupable que le croyant que tu exècres, ou les païens que nous sommes. Mais cela, les hypocrites ne le savent pas.

     

    Simon Casteran

    «Vous pouvez la publier»

     

    Simon Casteran, journaliste toulousain, a perdu sa cousine, Madeleine, 30 ans, professeur de français, vendredi soir, morte au Bataclan à Paris. Sur son blog personnel, lessermonsdulundi.com, il adresse à Daech une lettre forte, intelligente et inspirée de la soif de vie de sa cousine.

    La Dépêche du Midi

    http://www.lessermonsdulundi.com/

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    3 commentaires
  • Suite à un incident technique, j’ai effacé mon dernier article.

    Le voici à nouveau, et je n’ai toujours pas le nom de l’auteur.

    Télécharger « Gouttes_de_pluie(1).pps »

     

    A bientôt...

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    5 commentaires
  •  La suite et fin de notre périple aux iles Chausey.

    Les Iles Chausey (5 et fin)

    De retour sur la terre ferme, nous continuons la visite.

    Les Iles Chausey (5 et fin)

     

    Les Iles Chausey (5 et fin)

     

    Les Iles Chausey (5 et fin)

    Le soleil baisse à l’horizon et change les couleurs

    Les Iles Chausey (5 et fin)

    Le château Renault vu de l’ile.

    Les Iles Chausey (5 et fin)

    La piscine d’eau de mer, vide et plus très propre.

    Les Iles Chausey (5 et fin)

    Non, ce n’est pas moi qui l’ai cassé !

    Les Iles Chausey (5 et fin)

    Le sémaphore, notre point de repère pour retrouver l’embarcadère.

    Les Iles Chausey (5 et fin)

    La marée est remontée.

    Les Iles Chausey (5 et fin)

    Les Iles Chausey (5 et fin)

    Il est temps pour nous de quitter les iles Chausey,  Avec un superbe coucher de soleil…

    Les Iles Chausey (5 et fin)

    C’est une très belle visite à faire, un lieu ou règne le calme et la sérénité. A conseiller à tous les amoureux de la mer, de la pêche, de la photo.

    Un rêve éveillé.

    A bientôt…

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    8 commentaires
  • Sur terre, les photos penchent parfois, mais sur un bateau, c’est plus souvent.    

    Les Iles Chausey (4)

    Mais pas toujours ! 

    Les Iles Chausey (4)

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

                  Des rochers, des rochers et encore des rochers….. 

    Les Iles Chausey (4)

    Des rochers, oui, mais ! Regardez sur le haut des cormorans.  

    Les Iles Chausey (4)

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

                         Encore des cormorans ! 

    Les Iles Chausey (4)

    Toujours des cormorans ! 

    Les Iles Chausey (4)

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

                     Des rochers et des cormorans ! 

    Les Iles Chausey (4)

    Des rochers et des cormorans ! Oui, mais… aussi un phoque !

    Les Iles Chausey (4)

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

                       Encore un phoque ! (Le même)

    Les Iles Chausey (4)

    Du sport…

    Les Iles Chausey (4)

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

                James Bond à l’attaque du bateau….

    Les Iles Chausey (4)

        Quelques points de repère pour les bateaux dans ce dédale de rochers….

    Les Iles Chausey (4)

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     A bientôt...

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    3 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires