• Le Château de Carrouges (61)

    Détruit au début de la guerre de Cent Ans, il fut reconstruit dans la vallée au milieu des étangs entre Maine et Normandie par les seigneurs de Carrouges.

    Le château sera resté cinq siècles propriété de la noble famille Le Veneur, très exactement jusqu’au 23 avril 1936, date à laquelle Marie Gaston Tanneguy IX, comte Le Veneur de Tillières, n’ayant pas de descendance mâle et subissant le déclin de l'économie rurale de cet entre-deux-guerres, se verra contraint de céder le château à l’État qui, dès 1927, l’avait classé parmi les monuments historiques, et ce pour la modique somme de 200 000 francs.

    Le Château de Carrouges (61)

     

    Le Château de Carrouges (61)

     

    Le Château de Carrouges (61)

     

    Le Château de Carrouges (61)

     

    Le Château de Carrouges (61)

     

    Le Château de Carrouges (61)

     

    Le Château de Carrouges (61)

     

    Le Château de Carrouges (61)

     

    Le Château de Carrouges (61)

     

     

    Le Château de Carrouges (61)

     

    Le Château de Carrouges (61)

     

    A bientôt…

     

    « FleursJ’ai mangé comme les pandas ! »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 8 Mai 2015 à 16:53

    Coucou Rémi ! J'aime ces châteaux qui possèdent des tours à la toiture pointue. Cependant, j'aimerais moins y faire le ménage ! Tu me diras que, lorsque l'on dit "château" on dit "personnels", c'est vrai. Mais je prendrais bien la maison qui se trouve à droite sur ta photo1. C'est un beau domaine ! Merci pour cette découverte et GBizhous Rémi !

    2
    Dimanche 10 Mai 2015 à 22:13
    rené jeanine

    bravo mon cher Rémi, un extraordinaire chateau et un vase domaine ,  superbe ces tours pointues, les douves sont magnifiques aussi, un bel ensemble, bonne soirée, amitiés et bises

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :