•  Bravo à Claire-Cerise qui a trouvé la bonne réponse. 

    La Pyramide?Les Iles Chausey (2)

     

    Elle a été construite en 1852, pour mettre un terme aux querelles entre Granvillais et Cancalais quant à leurs zones de pêche, notamment pour les huîtres. Elle traçait une ligne imaginaire en alignement avec le mont st Michel. Les jours de pêche, un bateau officiel mouillait sur cette ligne de séparation et veillait à ce qu'elle soit respectée : à l'ouest les Cancalais, à l'est les Granvillais.

    En suivant la cote, nous passons près du phare.

                                           Cliquez pour agrandir

    Les Iles Chausey (2)

    Les Iles Chausey (2)

    De jolies maisons, résidences secondaires. Il faut savoir qu’il n’y a pas d’eau potable sur l’ile (seule la grande ile est habitée), tout est basé sur la récupération de l’eau de pluie et quelques m3 d’eau amenés par les vedettes.  

     

    Les Iles Chausey (2)

    La beauté des lieux vaut bien quelques sacrifices !  

    Les Iles Chausey (2)

    Les Iles Chausey (2)

    Les Iles Chausey (2)

     

    Les Iles Chausey (2)

     

    Les Iles Chausey (2)

     

    Les Iles Chausey (2)

    La maison de Marin-Marie écrivain et peintre, il partageait sa vie entre Chausey et Saint-Hilaire du Harcouët (50).

    Les Iles Chausey (2)

    Les Iles Chausey (2)

     

    Les Iles Chausey (2)

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    La chapelle de Chausey (je ne sais pas si elle porte un nom), en été, un office est célébré tous les lundis, par un prêtre venu du continent. Le 15 août 2015, un archevêque a célébré l’office. Elle était fermée, donc pas de visite.  

    La Chapelle : elle a été bâtie vers 1850, lorsque 500 carriers peuplaient l'archipel. Magnifiquement éclairée par les vitraux d'Yves Durand de Saint-Front (fils de Marin-Marie), réalisés au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, la chapelle abrite aujourd'hui les statues de sainte Anne et de saint Benoist, un bel autel Louis XIV et deux maquettes de voiliers, dont un très beau trois-mâts, offertes en ex-voto. Le dernier curé de Chausey, le regretté père Delaby, grand médecin des âmes et infatigable bricoleur, a quitté sa petite paroisse en 1981 – et n'a jamais été remplacé.

    Sources: http://www.ileschausey.com/textes/grandeile/grandeile.htm

    Marin Marie : http://www.marin-marie.info/oeuvre.html

     

    Les Iles Chausey (2)

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Lieu du pique-nique, avec vue imprenable le débarcadère et quelques-unes des nombreuses iles.  

    Les Iles Chausey (2)

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Après notre café et un peu de repos, nous décidons de faire le tour de l’archipel en vedette. La marée ayant baissé, le débarcadère ne peut plus servir aux gros bateaux, l’embarquement se fait au ponton. Ponton submersible avec 3 niveaux.  

    A suivre au prochain numéro. 

    A bientôt

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    2 commentaires
  • Les iles, car c’est un archipel dont le nombre d’îles change en fonction de la hauteur des marées, 52 à marée haute, et 365 à marée basse. Les Iles Chausey sont situées dans la baie du Mont St Michel, dont les marées sont impressionnantes, pouvant atteindre 14 mètres d’amplitude dans les plus forts coefficients.

    Une population de 10-12 habitants l’hiver et environ 400 l’été, sans compter les nombreux visiteurs journaliers arrivant par les bateaux depuis le port de Granville (entre 700 et 1000 par jour en moyenne car 3 bateaux de 250 places font 1 ou 2 aller-retour).

    Archipel resté Français en 1763 lors de la razzia de nos « amis anglais ?»   par le traité de Paris de toutes les autres iles appelées « Iles Anglo-normandes ».

    Cliquez pour agrandir 

    Les Iles Chausey

    Je vous propose un petit voyage, depuis Granville un matin ensoleillé. Pendant l’attente des  bateaux partis faire un premier tour de touristes (environ 2 heures entre chaque rotation), un spectacle nous fut donné par le départ d’un beau voilier.

    Les Iles Chausey

    Après « le trois mats », c’est « la galère » !

    Les Iles Chausey

    Voici le « Joly France 1 » pas loin du « Joly France II » le 3ième bateau le « Douce France» était en mer.

    Les Iles Chausey

    La sortie du port de Granville, le trois mats avait déjà viré de bord.

    Les Iles Chausey (1ière partie)

    Les puissants moteurs du bateau nous emportent vers les iles….. Chausey.

    Les Iles Chausey (1ière partie)

    ¾ d’heure plus tard, le phare de Chausey et en vue.

    Les Iles Chausey (1ière partie)

    Nous arrivons à marée haute, mais petit coefficient : 55.  

    Les Iles Chausey (1ière partie)

     

    Les Iles Chausey (1ière partie)

    La jetée en pente permet aux bateaux d’accoster presque toujours.

    Les Iles Chausey (1ière partie)

    Nos premiers pas sur Chausey.

    Les Iles Chausey (1ière partie)

    A quoi sert cette pyramide ??? La réponse dans le prochain épisode.

    A Bientôt...

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    5 commentaires
  • Vitré, petite ville de l’Ille et Vilaine à 30km de Rennes et en frontière avec la Mayenne.

    Le château médiéval impose sa puissance architecturale militaire. Élevé au XI° siècle, il est reconstruit du XIII° au XV° siècle sur le plan actuel.

    De nombreuses rues et ruelles avec des maisons à pan de bois et de belles demeures bourgeoises et hôtels particuliers datant de plusieurs siècles.

    Déambulation dans Vitré (35)

     

    Déambulation dans Vitré (35)

     

    Déambulation dans Vitré (35)

    Déambulation dans Vitré (35)

     

    Déambulation dans Vitré (35)

     

    Déambulation dans Vitré (35)

     

    Déambulation dans Vitré (35)

     

    Déambulation dans Vitré (35)

     

    Déambulation dans Vitré (35)

     

    Déambulation dans Vitré (35)

     

    Déambulation dans Vitré (35)

     

    Déambulation dans Vitré (35)

     

    Déambulation dans Vitré (35)

     

    Déambulation dans Vitré (35)

     

    A bientôt…

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    3 commentaires
  • Elle est communément appelée « courge gigerine » ou « courge barbarine » dans le sud de la France, bien qu'elle ne soit pas une courge au sens strict du terme. Elle porte le nom de citres dans l'arrondissement d'Apt, et de mérévilles dans celui de Carpentras1. En Espagne ou au Portugal, elle y porte le nom de gila. À Bordeaux, on peut acheter des pastèques à confiture sur les marchés, on les appelle "melons d'Espagne". En Savoie et dans l'Ain on utilisait à la même époque le mot Engurie (ce mot était d'ailleurs dans le Larousse édition 1900).

    CIRTE

    Elle produit un fruit, qui n'est pas comestible cru, mais uniquement cuit sous forme de confiture de pastèques, gelées ou tartes.(sources wikipédia)

    CIRTE

    C’est un fruit plutôt du sud, mais avec le réchauffement climatique il pousse aussi en Mayenne, merci au mois de juillet bien ensoleillé. J’espère pouvoir aller jusqu’à la maturité pour faire de bonnes confitures.  

    CIRTE

     

    Cette dernière était bien cachée, sous des feuilles d’autres cucurbitacées. 

    CIRTE

     

    Mais les 4 sont sous bonne garde de mon avertisseur à 4 pattes.

      CIRTE

    A bientôt…

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    2 commentaires
  • Lu sur "leparisien.fr"

    L'Allemagne a fait ses choux gras de la crise grecque

     

    10 Août 2015, 21h34 | MAJ : 10 Août 2015, 23h04

     

     

    La chancelière Angela Merkel s'était engagée auprès des Allemands à ce que les plans d'aide accordés à Athènes ne leur coûtent rien. Elle a réussi. Les contribuables d'outre-Rhin ne le savent peut-être pas encore : leur pays a pu réaliser des économies budgétaires de quelque 100 milliards d'euros depuis le début de la crise grecque en 2010.

    C'est ce que révèlent les calculs de l'Institut Leibnitz de recherche économique (IWH) qui ont été rendus publics lundi.

    Les investisseurs ont redoublé de confiance en l'Allemagne. Les experts ont effectué des simulations en partant du constat que les investisseurs confrontés à une crise économique effectuent le plus possible des placements sûrs. «Durant la crise européenne de la dette, l'Allemagne a profité de cet effet de manière disproportionnée», selon eux.

    Des gains même si Athènes ne remboursait pas. La crise de la dette en Europe a aussi permis à Berlin  de bénéficier de taux d'emprunts plus bas auprès de la Banque centrale européenne (BCE), ce qui aurait permis, selon l'IHW, des économies budgétaires globales d'au moins 100 milliards d'euros sur les quatre dernières années. «Des économies dépassent le coût engendré par la crise et ce même si la Grèce ne remboursait pas entièrement sa dette», écrivent les économistes. Pourtant Angela Merkel et son ministre des Finances Wolfgang Schäuble sont radicalement opposés à un effacement partiel de l'abyssale dette grecque alors que la plupart des économistes et certaines institutions internationales comme le FMI la juge insoutenable (à plus de 170% du PIB).

    De juteuses privatisations. L'Allemagne a également raflé d'importants contrats lors des privatisations menées tambour battant par Athènes depuis 2011 en échange de l'aide financière des Européens notamment. La société Fraport, associée à un entrepreneur grec, a notamment décroché le contrat de rachat de 14 aéroports régionaux grecs, dont certains très touristiques comme Corfou, pour environ un milliard d'euros.

    Un accord imminent entre la Grèce et ses créanciers

    Après tout un week-end de pourparlers, les discussions entre Athènes et ses créanciers sur un troisième plan d'aide à la Grèce se sont poursuivies d'arrache-pied lundi, avec l'espoir d'en finir très vite, malgré des réticences en Allemagne. Toute la journée, les Grecs ont poursuivi les discussions dans un hôtel du centre d'Athènes, avec les créanciers, Union européenne (UE), Banque centrale européenne (BCE), Fonds monétaire international (FMI) et Mécanisme européen de stabilité (MES). Athènes doit donner des gages de bonne volonté en acceptant des réformes d'assainissement de l'économie, en échange d'un plan d'aide sur trois ans de plus de 80 milliards d'euros - le montant reste à préciser -, le troisième après les 240 milliards d'euros apportés depuis 2010.

    Lundi soir, après s'être absenté des discussions pour rencontrer le Premier ministre Alexis Tsipras, le ministre des Finances Euclide Tsakalotos a estimé que les négociations «se passent bien». Pour faire passer auprès de l'opinion publique certaines mesures sociales difficiles, le Premier ministre a annoncé, hors du cadre de l'accord, une plus forte imposition des députés et une baisse du traitement des ministres.

    S'il est achevé mardi, le texte d'accord pourrait être voté par les députés grecs jeudi, puis être présenté vendredi aux ministres des Finances de la zone euro (Eurogroupe). Ce scénario idéal ouvrirait la voie à une entrée en vigueur du plan d'aide avant le 20 août, date à laquelle la Grèce doit absolument rembourser 3,4 milliards d'euros à la BCE.

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    1 commentaire
  • Voici quelques photos de Chailland.

    CHAILLAND

    Cliquez sur les photos pour agrandir. 

    CHAILLAND

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    CHAILLAND

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    CHAILLAND

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Pour faire ces photos, il faut pousser une porte et la refermer ensuite.

     

    CHAILLAND

     

    Chailland petite cité de caractère et village fleuri (3 fleurs)

    CHAILLAND

     

    A bientôt…

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    7 commentaires
  • C’est la pleine saison des alstromères sous la pluie ou sous le soleil.

     

    Quelques Fleurs

     

    Quelques Fleurs

     

    Quelques Fleurs

     

    Quelques Fleurs

     

    Quelques Fleurs

     

    Quelques Fleurs

     

    Une question : c’est quoi ?

    A bientôt...

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    3 commentaires
  • L’Union (si ce mot a encore un sens) Européenne, est prête à abandonner la Grèce sur le bord du chemin si on n’inflige pas d’humiliation supplémentaire au petit peuple !

    M Juncker dit aux grecs faite payer plus d’impôts et payez moins les travailleurs et les retraités, pour que les capitaux viennent chez moi au Luxembourg (paradis fiscal Européen ayant une grande partie des finances des très très riches armateurs grecs).

    Mme Lagarde et le FMI sont prêts à regarder le peuple mourir à petit feu s’il n’est pas rentable !

    Voici un petit sujet de réflexion, un article très court lu dans la revue « Terraeco », Voila de quoi sortir la Grèce de la merde dans laquelle BCE et FMI l'ont mise.

     Un sujet de réflexion!

    http://www.terraeco.net

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    4 commentaires
  •  

    Je suis sûr que je peux rentrer !

    Cache-cache

    Sur le dos peut-être… 

    Cache-cache

    Non, vraiment trop juste…  

    Cache-cache

    Celle là, c’est la taille au dessus… 

    Cache-cache

    Voila, j’ai réussi… 

    Cache-cache

     

    D’accord, j’ai le popotin dehors, sinon personne ne me trouverait…

    A bientôt…

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    5 commentaires
  • Une grive !

     

    Et un merle ! 

    Grives et merles

     

    Grives et merles

     

    Grives et merles

     

    Grives et merles

     

    Grives et merles

    A bientôt…

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    3 commentaires
  •  

     

    J’ai bien aimé ces panneaux compréhensibles par tous.

     

     

     

    A bientôt...

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    6 commentaires
  • Pour les besoins d’un anniversaire en fin d’année, il m’a fallu chercher dans les vieilles diapos, et j’en ai tiré quelques souvenirs. Il ne faut pas m’en vouloir pour la qualité des photos, l’appareil était un petit instamatic sans réglage possible, mais les souvenirs sont là.   

    Mais avec 40 ans de plus, la mémoire à quelques trous, pouvez-vous me dire où j’ai pris les photos de ce port ?

     

    2015 - 40 ans = 1975

     

    2015 - 40 ans = 1975

     

    2015 - 40 ans = 1975

     

    2015 - 40 ans = 1975

    Peut-être un indice…

    2015 - 40 ans = 1975

    A bientôt…

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    4 commentaires
  • Oui, comme les pandas, j’ai mangé des pousses de bambou.  Et j’ai trouvé ça bon ! Bon je ne les ai pas mangées crue, j’y ai apporté quelques petits aménagements, les cuissons.

    J’ai mangé comme les pandas !

     

    J’ai mangé comme les pandas !

     

    J’ai mangé comme les pandas !

     

    J’ai mangé comme les pandas !

    Après les avoir effeuillés, les couper en deux dans le sens de la longueur, les plonger dans l’eau bouillante 3 à 4 minutes, les égoutter.

    J’ai mangé comme les pandas !

    Les passer à la poêle 3 à 4 minutes.

    J’ai mangé comme les pandas !

    Sel et poivre

               Et déguster 

    A bientôt...

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    2 commentaires
  • Détruit au début de la guerre de Cent Ans, il fut reconstruit dans la vallée au milieu des étangs entre Maine et Normandie par les seigneurs de Carrouges.

    Le château sera resté cinq siècles propriété de la noble famille Le Veneur, très exactement jusqu’au 23 avril 1936, date à laquelle Marie Gaston Tanneguy IX, comte Le Veneur de Tillières, n’ayant pas de descendance mâle et subissant le déclin de l'économie rurale de cet entre-deux-guerres, se verra contraint de céder le château à l’État qui, dès 1927, l’avait classé parmi les monuments historiques, et ce pour la modique somme de 200 000 francs.

    Le Château de Carrouges (61)

     

    Le Château de Carrouges (61)

     

    Le Château de Carrouges (61)

     

    Le Château de Carrouges (61)

     

    Le Château de Carrouges (61)

     

    Le Château de Carrouges (61)

     

    Le Château de Carrouges (61)

     

    Le Château de Carrouges (61)

     

    Le Château de Carrouges (61)

     

     

    Le Château de Carrouges (61)

     

    Le Château de Carrouges (61)

     

    A bientôt…

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    2 commentaires
  • La nature est impatiente, les fleurs et les bourgeons explosent de partout…

    Fleurs

    Les rhododendrons…

    Fleurs

     

    Fleurs

    Les magnolias… 

    Fleurs

     

    Fleurs

    Le noyer…

    Fleurs

    Le myosotis…

    Fleurs

    La jonquille…

    Fleurs

    Le cerisier…

    Fleurs

     

    Fleurs

    Les jacinthes sauvages.

    Fleurs

     

    La bourrache, une fleur à déguster.

    Fleurs

    A bientôt…

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    3 commentaires
  •  

    Hameau qui doit sa réputation à l’ermite Saint Ortaire (qui évangélisa la région vers le 6ème siècle) et au rituel des cailloux guérisseurs.

    Saint Ortaire possédait la renommée d’accomplir des cures miraculeuses. Les fidèles qui se rendaient à la chapelle, déposaient sur les arbres entourant le sanctuaire une pierre à hauteur du mal ou de la douleur à guérir. Le volume de la pierre était en rapport avec la gravité de la maladie. Lorsque le caillou tombait d’une façon naturelle, le malade était guéri. Vous pourrez y visiter deux chapelles : la Chapelle des Servites du 20ème siècle (vitraux et autel réalisés par Bernard Chardon)(voir article précédent) et la Chapelle Saint Ortaire et Sainte Radegonde du 18ème siècle (privée).

    Saint Ortaire Bagnoles de l'Orne

     

    Saint Ortaire Bagnoles de l'Orne

     

    Saint Ortaire Bagnoles de l'Orne

     

     

    Saint Ortaire Bagnoles de l'Orne

    Le pressoir à pommes et poires, pour faire du cidre ou du poiré de Normandie.  

    Saint Ortaire Bagnoles de l'Orne

    L’horloge de l’époque.

     

    Saint Ortaire Bagnoles de l'Orne

    Sainte Radegonde.

     

    Saint Ortaire Bagnoles de l'Orne

    Saint Ortaire.

    Saint Ortaire Bagnoles de l'Orne

     

    A bientôt…

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    1 commentaire